Discours du 8 janvier - Inauguration officielle de la salle Marie Paradis

Publié le 08/01/2020

Mais qu'elle est belle cette salle d'escalade qu'Entre-Temps Escalade va devoir gérer à partir de ce soir et qu'ils sont beaux ces locaux dans lesquels nous allons installer nos sièges administratifs, Entre-Temps Escalade d'un coté et nos amis du Club Alpin Français de l'autre.

Vraiment, quelle est belle cette salle !

On se dit aujourd'hui que cela valait le coup d'être patients. Sept ans, dix ans ? Plus ? Ma mémoire me fait défaut. Il se trouve que dans notre déménagement, j'ai retrouvé une ancienne proposition de la Société « Entre-Prises », datant du mois de novembre 2007. Nous avions demandé à l'époque un devis pour un mur d'une hauteur de... 9 mètres ! Celui d'aujourd'hui fait, au plus haut, le double (18 mètres !), au point que la nacelle que nous avons achetée ne nous permet pas de pouvoir atteindre directement le point le plus haut. Bravo ! Bravo notamment à la société « Entre-Prises » du Groupe ABO pour le travail réalisé dans une ambiance et une complicité avec nous tout à fait remarquable.

Face à vous, qui êtes présents aujourd'hui, on se confond volontiers en remerciements avec la crainte, en me targuant de tous vous décliner, d'oublier, ici un financeur, là un partenaire, un membre du CA ou de l'association, un ou une salarié(e) ou même un anonyme, tous ayant participé, à un titre ou à un autre, à cette grande opération.

A tout seigneur tout honneur cependant, je me dois commencer par vous Monsieur Le Maire et Président de Grand Besançon Métropole, ou commencer par toi, cher Jean-Louis, si tu me permets cette familiarité en cette occasion. J'intègre au passage dans ces remerciements les élus (Jean-Yves Pralon et Abdel Ghezali notamment) et la Direction des sports en la personne de Nathalie Poral qui ont cru très tôt dans notre projet. C'est qu'il en fallait du courage, Monsieur le Président, et un certain goût pour les paris risqués pour faire, sur un projet de cette envergure, la gageure d'un maillage avec une association, Entre-Temps en l’occurrence. Cette association fut déclarée en préfecture le 5 juin 1998 et je tiens à saluer l'énergie et le culot des initiateurs ou initiatrices, créant une première salle dédiée à l'escalade à Besançon, en 2000, située rue Einstein. Stéphanie COMMOT était de celles-ci et je ne l'oublie pas. Le dépôt de bilan et le redressement judiciaire de 2003, ajoutés au risque d'expulsion en 2007, auraient pu abattre rapidement toute velléité de développement. Ce fut l'inverse, et Entre-Temps est plus que vivante 20 ans après sa création. Depuis l'ouverture, notre association n'a cessé de se développer et, forte de plus de 300 licenciés, nous avons dépassé cette année le seuil des 700 adhérents.

Devant l'affluence, le désir de faire bénéficier les grimpeurs de la région d'une salle de plus grande dimension s'est vite imposé, et le projet d'une salle nationale puis finalement internationale s'est peu à peu confondu avec la vie de l'association. Ce rêve, en point de mire, comme une étoile lointaine, à servi de guide à nos espérances et soutenu notre engagement.

Quand je dis engagement je pense bien sûr aux membres bénévoles du CA ou de l'association qui se sont mobilisés, sans compter leur dépense d'énergie et leur temps. Certains, ici présents, ont passé la période des fêtes dans cette salle (et cette nuit encore) pour aider à la finalisation de cette réalisation. Il conviendrait de les nommer un par un, mais ils ne perdent rien pour attendre : je leur donne rendez-vous lors de notre journée associative, samedi prochain. Il faut les féliciter pour tout le travail réalisé bénévolement au long de ces années. Il faut aussi féliciter Loïc, salarié de l'association depuis 15 ans, Directeur d'équipement maintenant, et qui a suivi dans le moindre détail la réalisation de ce grand chantier.

Deux mots encore sur le financement car si Entre-Temps Escalade, association solide aujourd'hui, a pu mobiliser ses fonds propres pour toute la partie sportive, nous devons ne pas oublier ceux, entreprises ou particuliers, qui ont amené leur pierre à l'édifice, je veux dire au bilan financier, ou qui marquent leur intérêt pour nos actions. Je cite tout à trac la société Opale, le Crédit Agricole, la Fédération Française de Montagne et d'Escalade et, j'y reviendrait bien sûr, la Fondation Lucette et Noëlle CROPPET.

Last but not least, je veux évoquer le soutien de l'état et des collectivités. Je peux le faire, c'est de bonne pratique, de manière formelle et remercier de façon un peu protocolaire et non personnalisée les institutions. Mais en ce jour d'inauguration, je tiens à souligner combien cette
histoire à été accompagnée par des personnes et, ce, depuis le départ. Il me semble en effet essentiel, dans ces temps de gestion dématérialisée, d'insister sur la dimension humaine, sur les rencontres qui ont soutenus cette réalisation, jusqu'à son aboutissement. Cela s'est révélé particulièrement précieux. Je voulais le rappeler et dire combien, dans les services du Grand Besançon Métropole, du Département, de la Région et de l'Etat, vous avez cherché constamment à être à l'unisson de notre engagement.

S'il est vrai qu'une vie réussie est celle ou l'on réalise à l'âge mûr ses rêves d'enfants, Entre-Temps sait, dans cette réussite, ce que nous devons aux uns et aux autres.

Je ne peux terminer sans évoquer ma rencontre incroyable avec Lucette CROPPET, grâce à Vincent SCHMIDT. Sans elle, cette salle n'aurait sans doute pas pu être portée par Entre- Temps. Tout le monde sait sans doute que cette merveilleuse dame est dans sa centième année.

Dans le dernier mail qu'elle m'a adressé elle écrit Je suis très satisfaite d’avoir contribué à ce projet qui permettra aux personnes fragiles de pouvoir s’intégrer et se réaliser dans votre sport.

Quo non ascendet, « jusqu'où ne montera-t-il pas » avait écrit Fouquet sur ces armes. Nous avons aujourd’hui, grâce à vous tous, une réponse à Entre-Temps : ce sera 18 mètres 30 et conformément aux voeux de Lucette CROPPET, ce pourra être 18 mètres... pour tous !

Merci encore.


Stage Escalade pour les vacances d'hiver 2020
Stage Escalade pour les vacances d'hiver 2020
Publié le23/01/2020
Lire l'article
Championnat régional de bloc le 26 janvier 2020
Championnat régional de bloc le 26 janvier 2020
Publié le18/01/2020
Lire l'article
Retrouvez le classement du contest de cette journée d'inauguration !
Retrouvez le classement du contest de cette journée d'inauguration !
Publié le11/01/2020
Lire l'article

Association agrée Jeunesse et Sports, Education Nationale, affiliée à la FFME.